skip to Main Content

Pour nettoyer le bassin et bénéficier ainsi d’une eau limpide, le robot électrique s’impose. Avec ses performances qui le font définitivement préférer au balai ou au robot hydraulique, il complète les actions d’une bonne filtration comme celles des produits de traitement de l’eau. Le printemps est souvent l’occasion, quelques mois avant la saison, de remplacer cet équipement qui vous libère d’une tâche chronophage et répétitive, par un modèle offrant de nouvelles fonctions, issues des dernières technologies.

Un fonctionnement basique

Nettoyeur automatique et électrique, le robot se branche sur une prise standard. Son fonctionnement est simple, puisqu’il aspire débris, déchets et feuilles avant de les stocker dans un espace de filtration, sac, bac ou cassette. A l’image d’un aspirateur domestique, le robot doit pouvoir aller chercher, dans le fond comme dans les coins, toute impureté. On branche le nettoyeur, on programme un mode de nettoyage, puis une fois l’appareil plongé dans le bassin, on le laisse effectuer son cycle. Une fois le travail terminé, l’espace de collecte des déchets est vidé et le robot remisé, souvent sur son chariot de transport, la plupart de ces nettoyeurs pesant 10 kg au minimum.

Un robot moderne

A la différence du robot hydraulique, appelé aussi balai aspirateur, qui se branche sur le circuit de filtration du bassin ou de la version avec surpresseur qui utilise le même circuit, le robot électrique est entièrement autonome. Sans relation aucune avec le circuit de filtration, le robot électrique travaille tout seul ! Alimenté en basse tension pour d’évidentes raisons de sécurité, il se branche sur une prise voire une batterie et se déplace tout seul dans le bassin, le temps d’effectuer un cycle de travail que l’on peut souvent programmer.

Ces cycles durent en règle générale de 60 à 150 minutes, en fonction de la spécificité du nettoyage, rapide par exemple pour le seul fond du bassin ou complet si l’on ajoute les parois de la piscine. Les robots les plus perfectionnés traitent aussi la ligne d’eau, très sensible à la pollution et aux dépôts divers, mais aussi les escaliers ! Ils tiennent compte de la forme du bassin et enchaînent parcours horizontaux et verticaux pendant lesquels débris et déchets sont recueillis dans un sac ou un bac intégré à l’appareil puisque le robot possède sa propre filtration. Pas de tuyaux dans le bassin, mais un filtre ou un double filtre qu’il convient de vider avant de le nettoyer au jet ; sans oublier de changer les brosses et le sac filtrant de temps en temps.

De nouveaux modèles

Voici un comparatif de 9 matériels parmi les plus vendus ; un choix qui doit tenir compte des caractéristiques de votre bassin, taille et configuration, mais aussi du budget que vous voulez consacrer à cet équipement, qui pendant de nombreuses années vous permettra de plus et mieux profiter de votre piscine.

Téléchargez notre comparatif des meilleurs robots au format PDF :
Back To Top